fil ô pattes

27 août 2016

Et ça, c'est

Oui, c'est bien un insecte

IMG_20160818_200212

 

mais sauterelle ou grillon ?

IMG_20160818_185558_edit

 

Il paraît que c'est une sauterelle.

Impressionnante tout de même, surtout quand vous la découvrez au fond de la piscine...Je serais plutôt comme toi, Luna !

Posté par mamitta à 08:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2016

Kècekecéça ?

Pas d'été sans découverte étrange ici.

J'espérais un nouveau Prince charmant

IMG_20160811_084003

mais il a fui l'agitation bruyante sur la terrasse

Par contre, un matin, j'ai découvert ça

IMG_20160818_200212_edit_edit

Facile, n'est ce pas ?

 

Posté par mamitta à 06:42 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
24 août 2016

Gang Gorjuss 37

La demoiselle avance bien

Gorjuss 3

une grille de rosetendresse

 

Allez voir chez LunaLisbeiSandRyne et Véro qui font d'autres modèles tout aussi tentants

Posté par mamitta à 07:13 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2016

Sampler Coeur à l'ouvrage 5 à 7

Cette grille de Brodyzen  procure un réel plaisir !

Brodyzen 5 à 7

et le monochrome est plus facile à broder quand il y a du monde et du mouvement autour de soi...

Posté par mamitta à 07:18 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
21 août 2016

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Principe de ce jeu trouvé chez Mamie Dany

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine A E E I U B D N R Q

n. f. Composition littéraire où les réalités de la vie sont peintes à l'eau de rose ; ce mot ne s'emploie guère qu'ironiquement.

 

La jeune fille, brunie par le doux soleil, est adossée à la ruine de brique. Le nez dans son livre, elle oublie que son banquier lui a annoncé hier qu'elle était ruinée et, de fait, radiée de son portefeuille...

hokusai-portrait

Cet homme raide, au nez aquilin, à la peau ridée (et qui dégage toujours comme une légère odeur d'urine) l'avait convoquée à la banque sans explication. Il lui avait parlé d'un ton badin qui ne la berna que peu de temps. Elle n'avait pas dit mot, avait attendu calmement qu'il lui rende certains documents et était repartie sous une bienfaisante bruine printanière.

104559476

Elle avait ensuite bradé quelques babioles car, pas radine, elle avait tenu à participer au cadeau offert à la reine de la soirée lors du dîner qui réunissait toute sa bande de copains.

A présent, elle est plongée dans une berquinade reposante. L'héroïne, méprisée par tous de façon indue suite aux racontars d'une vieille bique aigrie ne sait comment mener sa barque pour retrouver sa place. Elle se désespère devant cette tâche ardue quand un jeune ibère remarque sa chevelure brune nouée d'un ruban de soie. Aussitôt, il l'invite à boire une bière et l'écoute avec beaucoup d'attention. Il assure qu'il unira sans compter ses forces aux siennes pour draîner les mauvaises langues. Déjà séduite par son attitude, elle se pâme quand il tire la bride de son sac et sort un violon pour entonner un chant plein de promesses tel un barde moderne...

violinist-55181076

Posté par mamitta à 07:08 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 août 2016

"Persévérance" 17

Les cinq persévérantes en étaient là en juillet

2016

Et si je ne publie qu'aujourd'hui, c'est que j'ai été très occupée, puis qu'il a fallu attendre que l'orage passe pour retrouver internet...

Brigitte a fait glisser une petite fille sur la neige qui tombe

IMG_0506

IMG_0505

 

Brigitte a terminé sa grande fleur

11

22

 

Luna apporte la fraîcheur entre mer et ciel

17 août a

17 août b

Valérie serait-elle in the fog ?

SAL perseverance aout2016 valerie49 (2)

SAL perseverance aout2016 valerie49 (1)

 

Et moi qui espérais attaquer les points arrière, ai tout de même terminé les xxx

IMG_20160817_150038

IMG_20160817_150046

 

 

N'oubliez pas d'aller encourager les persévérantes !

Rendez-vous dans un mois

Vous pouvez aussi nous rejoindre si vous avez un ouvrage important qui vous attend dans un placard...

 

 

Posté par mamitta à 16:19 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
13 août 2016

SAL pour l'étoile de Martin 8

Nous réalisons les grilles du livret pour l'étoile de Martin

Certaines commencent par la grille de Lilipoints

une heure de broderie par semaine

lilipoints 6

Terminé juste à temps pour l'envoyer à Valérie avant de partir au mariage...

Je tenais à respecter mon engagement envers les brodeuses du forum !

 

Petite pause de ce SAL jusqu'à la rentrée.

Mais de bien beaux modèles nous attendent encore et nous nous retrouverons bientôt pour continuer à faire connaître l'étoile de Martin !

Le livret est toujours en vente, tout est dit

 

Posté par mamitta à 07:18 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 août 2016

Gang Gorjuss 36

Gorjuss 2

 

En fait, c'est bien une grille de rosetendresse mais pas celle annoncée la dernière fois...

J'ai du me tromper en faisant mes valises !

 

Allez voir chez LunaLisbeiSandRyne et Véro qui font d'autres modèles tout aussi tentants

Posté par mamitta à 07:10 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 août 2016

Ah, le bel été !

Des jours de grand soleil et des jours d'orage...

mais toujours de beaux moments partagés

2016

entre balades, baignades, jardinage, bricolages ou nuit à la belle étoile...

et

un samedi bien plus au sud pour le mariage de ma nièce

mariage Coralie

qui m'avait commandé le coussin d'alliances

en donnant pour consignes : de la toile écrue, du rouge et du gris, en forme de coeur comme celui-ci

20160721_230849

Je crois qu'il lui a bien plu...

bidouillages

 

La colo suivante sera composée de 9 adulescents...

Je doute d'avoir plus de temps pour broder

ou pour allumer mon ordinateur

J'espère que vous pardonnez mon silence sur vos blogs...

Posté par mamitta à 08:59 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 août 2016

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Principe de ce jeu trouvé chez Mamie Dany

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine E O O O U B S H N D T R P 

Antique écriture grecque dans laquelle, après avoir écrit une ligne de gauche à droite, on continuait en écrivant de droite à gauche.

 

Notre héros du jour, un jeune breton, n'est pas des plus doués. Mais il a le bonheur de vivre avec une jolie brune qui a la bonté de faire la sourde oreille quand il joue dans l'orphéon ou quand il emmêle les mots. 

festival-fanfares-que-la-fete-commence

En effet, il a beau se nommer Proust, il peut aussi bien dire boutons pour doutons, ports pour bords, bornés pour bordés ou portés, poudre pour poutre ou troupe, route pour soute ou doute... Et quand il écrit, cela peut être pire ! Son histoire fait des tours et des détours. Parfois, si on peut noter une strophe, on a beau trouver des bouts de rimes, cela n'a aucun sens. C'est qu'il tourne inopinément et brode ainsi un texte boustrophédon sans le vouloir ni même le savoir.

script_boustrophedon_moderne

Il en a honte mais il peut garder le buste droit. Loin d'en avoir le bourdon, nous, nous ne bouderons pas notre plaisir à découvrir cela !

Posté par mamitta à 06:55 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2016

Auprès de mon arbre

Une belle forêt estivale

2016

 

Au fil des ouvrages a croisé Ficelle sur le net

aufildesouvrages 

Betyle pense à moi quand elle se promène sur Pinterest

betyle

Brigitte propose une photo d'Emma Messana

badou

Christiane voyage sur les 5 îles allemandes de la Frise

Ce sont des argousiers.

christiane

Clothugal a repris sa broderie

clothugal 

Corinne nous offre un prunier

111003519 (1)

et un arbre tout rond

corine

Josiane se promène sur l'île des Embiez

josiane

La lune en avril a croisé un soquoia cévenol

laluneenavril 

Luna nous prouve bien qu'il y a un arbre sur sa broderie

06 août

Lutines chéries m'offrent une belle carte

IMG_20160802_212911

Mamounette se promène à la Tête d'Or

mamounette

Marie Paule joue avec son logiciel d'infographie pour notre plus grand plaisir

marie paule 1

marie paule 2

Maud se promène au-dessus de Biron

Maud

Simone  nous nargue avec son beau temps breton pendant que nous étions sous l'orage

simone 2

simone 

Sophie découvre des arbres mêlés dans la charmille devant chez sa soeur

sophie arbres

moi, j'admire mon petit eucalyptus qui a su résister au terrible orage de grêle en compagnie d'un soleil

IMG_20160731_142153

IMG_20160731_160646

Vous pouvez à tout moment venir planter un arbre avec nous, quelle que soit la technique, quel que soit le modèle, quels que soient les matériaux, quel que soit votre rythme...

Prochain rendez-vous arboricole début septembre

 

 

Posté par mamitta à 07:40 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2016

Un des plaisirs des vacances

demain

Elle est son passé…  … il est son avenir.

Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie. Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans. Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan. Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.

Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

Musso, quoi ! Une bonne lecture de vacances...

 

9782221127087

Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n'aime pas ça : les coups de fil au petit matin n'annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c'est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d'un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas que sa fille était enceinte. Et puis un garçon, le premier au bout de cette lignée de filles, quelle histoire... Dans le train qui la mène de Toulouse vers Paris, le trac au coeur, Blanche relit les carnets de moleskine destinés à Violette ou, remontant le temps, elle a essayé de se souvenir de tout, tout ce qu'elle peut lui dire d'elles. Mais Violette l'attend-elle encore au bout de ce chemin à la fois heureux et cabossé ?
Portés par une écriture ultrasensible, ou sous l'apparente douceur du cocon familial gronde la violence des sentiments, on est entraînés dans l'histoire de Blanche, celle de quatre générations de femmes, des années 1950 à nos jours. De la minuscule bicoque d'un petit village des Pyrénées aux ateliers de la maison Balaguère, haute couture, à Toulouse, Blanche recrée ce petit monde que les accidents de la vie, et certains choix, ont rendu presque exclusivement féminin. Il y a d'abord Anna, la grand-mère, qui a élevé ses trois petites-filles, Angèle, Justine et Babé, tôt privées de mère. Angèle, la mère de Blanche, la magnifique, brillante et si fragile Angèle, journaliste àLa Dépêche du Midi ; Justine l'indépendante, la féministe, la couturière aux doigts de fée qui, partie de rien, va créer sa propre maison et devenir la coqueluche des élégantes Toulousaines ; la douce et vaillante Babé, pilier de cette famille bien peu conventionnelle dans laquelle grandit Blanche. Sans père (il est mort avant sa naissance) mais avec trois mères, avant de devenir, à son tour, la mère sans homme de Violette...
Chaleureux et coloré comme une promenade dans la Ville rose (ou comme une collection de Justine...), le roman de cette tribu de femmes émancipées avant l'heure explore avec autant de tendresse que d'acuité toute la complexité des liens maternels.

De mère en fille, puis petite-fille... Un roman féminin prenant. A lire !

 

97822211080249782221120521

Tout semblait préparer Sylvestre à reprendre l'’entreprise familiale Neyrat et fils, bottiers prospères à Tulle. Mais le jeune homme décide, le jour de ses dix-sept ans, de donner une autre dimension à son destin et part à l'’assaut de la capitale... Là, il découvre le cinématographe et c'’est la révélation : il sera reporter.
Il va alors devenir le pionnier d’'une des aventures les plus excitantes du XXe siècle naissant, fournissant des images merveilleuses à un public avide : l’'ouverture du canal de Panamá, le Chili, les Grands Lacs. L'’Amérique, loin de sa Corrèze natale, l’'éblouit et le charme. D’'autant plus que l’'amour s’'en mêle avec la rencontre d'’une jeune Américaine aussi aventurière et intrépide que lui...

Je suis assez fan de l'écriture de Claude Michelet : une belle langue, une histoire qui nous parle de notre Histoire.

Le hasard a fait qu'au moment de lire ces livres, j'ai aussi eu l'occasion de revoir

19250311

un très beau film (documentaire ?) sur la vie des colporteurs au 19 ème siècle. Métier que Sylvestre pratique avant d'aller tenter sa chance à Paris.

 

village_si_paisible

1939 : l’entrée en guerre de la France va venir troubler la tranquillité et la sérénité séculaires de Saint Michel de Chabrillanoux, ce paisible village ardéchois accroché à flanc de montagne. C’est ainsi que Philémon (le maire), sa famille et tous les habitants devront faire face à des évènements qu’ils n’auraient jamais imaginés quelques mois auparavant. Entre le 25 décembre 1939 et le 8 mai 1946, la « Drôle de guerre », l’expédition de Norvège, l’accueil des réfugiés, la débâcle, Pétain, le   rationnement, les Chantiers de Jeunesse, la chasse aux juifs, l’occupation de la zone libre, le S.T.O., la répression, la Résistance, le débarquement et enfin la Libération   rythmeront leur vie quotidienne jusqu’à l’avènement d’une ère nouvelle, porteuse d’espoirs. L’histoire débute donc le 25 décembre 1939 ; autour de la table de Philémon et Victorine « … le coeur n’était pas à la fête étant donné que depuis septembre, à chaque repas trois chaises demeuraient désespérément vides, celle de Gaston, Marcel et Edouard, mobilisés comme tous leurs camarades… »  Dans cette fiction sur les années noires se côtoient les rires et les larmes. Au fil des pages, à travers maintes aventures et anecdotes, vous découvrirez des personnages hauts en couleurs et une communauté villageoise qui a surmonté l’adversité, en faisant contre mauvaise fortune bon cœur.

Une page d'histoire d'une commune voisine de la nôtre que je ne connaissais absolument pas. Une écriture un peu linéaire, comme souvent les romans du "terroir", mais une histoire passionnante.

 

du_bonheur_poche-250x400

Qu’entendons-nous par « bonheur » ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N’est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ?

Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d’Orient et d’Occident.
Où l’on traversera le jardin des plaisirs avec Épicure. Où l’on entendra résonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu. Où l’on croisera le sourire paisible du Bouddha et d’Épictète. Où l’on goûtera à la joie de Spinoza et d’Etty Hillesum. Un cheminement vivant, ponctué d’exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux.

Une promenade simple, claire et si enrichissante !

Merci à Frédéric Lenoir de savoir nous rendre intelligents !

 

9782070461448-180x297

«Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écoeurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine.»

Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine ...
Dans des décors familiers transformés par la magie des personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.

Coup de coeur, à lire absolument !

 

Et vivent les vacances qui permettent de lire...

Posté par mamitta à 20:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2016

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Principe de ce jeu trouvé chez Mamie Dany

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine A A E E H I M P R T S

Synonyme d'énumération. - Figure de pensée la plus commune qui consiste à séparer un tout en ses diverses parties, que l'on énumère successivement.

 

Marthe et Thérésa, mariées l'une au maire du village, l'autre au gardien du phare de la Côte des Pirates, sont une vraie paire d'amies depuis toujours.

Ce jour-là, armées de courage, elles avaient bien trimé ! Après avoir étiré une bâche sur les nouveaux semis, elles avaient nettoyé toutes les rampes du gîte du Grand Hêtre, traité tous les tapis et laissé les locaux propres et bien aérés.

HLONOR076V50GTS3_1

Le soir, Marthe fut prise d'une soudaine crise d'asthme qui la fit pester. Comme à chaque fois qu'elle traverse une telle phase, elle vit la vie comme à travers un vilain prisme. "Non, je ne mérite pas cela, je suis une paria !" Toutefois, elle fit vite taire cette petite phrase insidieuse. "Cela ne me sapera pas le moral et ne sèmera pas le doute en moi !"

En effet, Thérésa avait parié qu'une fois encore elle annulerait leur voyage à Paris, comme bien d'autres de leurs projets ratés. Marthe se souvint alors de la déception de sa nièce Marisa quand elle ne lui avait pas rapporté le moindre phasme malgré ses promesses...

250px-2013-03-09_Indische_Stabschrecke_carausius_morosus_anagoria

Cette fois, le thème de leur visite était la découverte de la Grande Galerie. Pour se motiver, Marthe fit l'aparithmèse de toutes les merveilles qui les attendaient avec, en prime, une exposition présentant une nouvelle thèse sur l'évolution des primates qui, certainement, offrait une piste intéressante à connaître.

Afficher l'image d'origine

Au matin, toutes deux, fin prêtes, sont parties pour la capitale...

Posté par mamitta à 07:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :