19 mars 2015

Des nouvelles de ma PAL

Des lectures très variées pendant ces trois derniers mois

26_1474449

La maison familiale au Maroc, lieu de l'enfance et des souvenirs, elle n'y passait plus que des vacances... Rosa l'a quittée il y a vingt ans pour faire un beau mariage en métropole, au milieu des années cinquante, au moment où l'Histoire a changé la donne. Alors quand Egon, son second père, meurt, ce retour aux sources ne peut être que bouleversant. Chaque objet échangé avec sa vieille nourrice ou sa volubile marraine, réveille un nouveau fantôme. Face au passé, à ce deuil qui fait écho à d'autres deuils, à la transmission inattendue de secrets de famille, ce sont ses propres choix de vie qu'elle va comprendre peu à peu et remettre en question...

Une histoire de femme(s), d'origine(s), d'enfance et de fidélité dans un pays chaud, lumineux....

une belle écriture

J'ai beaucoup aimé.

 

9782253194996-T

Comment fabrique-t-on les mots ? Jeanne, l'héroïne de La grammaire est une chanson douce, a sa méthode : pour expliquer, elle raconte. Il était une fois un dictateur qui trouvait son pays trop bavard. Il était une fois le Capitan, vieux navigateur et collectionneur de dictionnaires. Il était une fois deux sœurs virulentes, l'une aimant le grec et l'autre militante du latin. Il était une fois un trafiquant d'oiseaux rares. Il était une fois un café où les couples se réconcilient, au lieu de divorcer. Il était une fois une mine d'or abandonnée... Nous avons créé les mots. Et si les mots, à leur tour, nous inventaient ? E. O.

La Fabrique des mots clôt la balade d’Erik Orsenna au pays de la grammaire et du vocabulaire.

Orsenna travaille le français au corps, livre après livre, pour le rendre aimable à tous. Il a fabriqué son ouvrage tel un artisan. En un mot, c’est super. Philippe Trétiack, Elle.

Après La grammaire est une chanson douce, Les Chevaliers du Subjonctif,  La révolte des accents et Et si on dansait... on se lasse un peu... Je me demande toujours, en lisant ce genre de texte, à qui il s'adresse : aux enfants ? aux ados ? aux adultes ? ou... aux profs de français ?

Cela se lit vite. C'était bien de faire le tour....

 

9782228911870

Devenir grand-mère aujourd’hui, c’est se sentir habitée d’une énergie nouvelle, c’est vivre un « deuxième printemps ». C’est aussi, plus qu’on ne le croit, un moment de fragilité et de transformation intérieure, et la parole est capitale pour que chacun trouve sa place dans la famille : les grands-parents, les enfants devenus parents, les gendres, les belle-filles et, bien sûr, les petits-enfants. Les grands-mères d’aujourd’hui sont devenues des « passeuses d’histoires ». Quelles valeurs et quels secrets doivent-elles apprendre à transmettre à leurs petits-enfants pour les propulser dans la vie ?

Danièle Flaumenbaum a longtemps été gynécologue et acupunctrice. Elle est l’auteur du best-seller Femme désirée, femme désirante.

Vue à la télévision, aux Maternelles sur la 5, je me suis sentie concernée par la problématique des grands-mères d'aujourd'hui. Nous ne sommes pas comme nos mères ou nos grands-mères. Tout est allé très vite depuis mai 68, beaucoup est à (ré)inventer.

Mais quel beau rôle que celui de grand-mère !!! Quel bonheur !

Un livre à lire quand on est mère ou quand on devient grand-mère.

 

9782228906722

Une majorité de femmes souffrent - souvent sans le savoir - de ne pas avoir la vie sexuelle qu'elles souhaitent : être à l'aise avec les sensations, pouvoir les ajuster à celles du partenaire, bénéficier ainsi des vertus reconstituantes du partage amoureux.Au croisement de la gynécologie, de la médecine chinoise, de la psychanalyse et de l'approche transgénérationnelle, le docteur Flaumenbaum, gynécologue et acupunctrice, s'appuie sur plus de trente ans d'expérience pour expliquer comment les femmes d'aujourd'hui construisent leur sexualité, la place qu'y tient la mère, pourquoi le plaisir ou même le désir sont si peu souvent au rendez-vous, et comment faire pour y remédier.

Un livre qui devrait revigorer les hommes et dynamiser les femmes.

Quand fille-aînée m'a vue lire le précédent, elle m'a prêté celui-là.

Il y a des redites, bien sûr. Mais il est parfois utile de se répéter pour bien se faire comprendre. Transgénéalogie, médecine chinoise : des mots clairs pour approcher la construction de notre sexualité féminine, trop méconnue, peu ou mal enseignée...

Voilà un livre que toutes les femmes devraient lire !

 

9782709647588-G

Quel bonheur, la nuit venue, de se réfugier sous la couette ! À deux c'est encore mieux… Quoique...
Passée la séquence aveugle et sourde de la passion, celui ou celle qui chaque soir se glisse à la même place peut se révéler un redoutable ronfleur, un lutteur sournois jamais fatigué de tirer la couverture à lui ou, pire encore, un monstre aux pieds froids.
Conjugal – forcément conjugal – le lit fut longtemps le lieu consacré des moments essentiels d'une vie. On y naissait, on y mourait entouré des siens. Il révèle aujourd'hui les attentes contradictoires du couple qui aspire à un bien-être personnel sans renoncer pour autant à l'amour fusionnel. Comment trouver la bonne distance ?
Comment lire ou se relever à son gré sans gêner l'autre ? Le choix des chambres séparées est souvent mal compris de l'entourage et même de celui ou celle qui en subit la décision.
Spécialiste de l'intime et du quotidien, l'auteur fouille dans le secret des alcôves pour répondre à ces questions qui, pour être traitées ici avec légèreté, n'en suscitent pas moins une réflexion en profondeur.

Vu aussi aux Maternelles.

Partager le même lit ou... pas ? Dans la même chambre ou pas ? Petit, moyen, grand ou très grand le lit ? Même couette ou pas ? Faire toujours pareil, de la rencontre à la fin de vie (commune...) ?

Très intéressant de réfléchir à tout cela. Et... très intéressant de nous apporter l'historique du lit à... la fin du livre !

 

9782260021186

Depuis quelque temps, rien ne tourne plus rond dans la vie de Joséphine. D'abord, c'est son ex-mari, père de ses deux garçons, qui ne semble pas vraiment d'accord sur le sens à donner au mot « séparation ». Ensuite, c'est l'inspiration qui lui fait faux bond, au moment même ou son nouvel éditeur s'impatiente de lire son prochain livre pour enfants, peuplé comme toujours d'animaux malades. Et puis, ce matin-là, choisissant l'instant ou son banquier l'appelle (pour lui parler de son découvert), c'est son lave-vaisselle qui la lâche. Le début de la fin ? Ou bien... le début d'une nouvelle vie ?

Je voulais lire un lire de cette auteure et je voulais me détendre... La critique parle de mésaventures désopilantes... 

On frise parfois l'hystérie. Trop c'est trop tout de même. De plus, l'écriture est bien trop verbeuse.

Quelques passages intéressants, plus calmes, plus vrais. Mais que j'ai eu du mal à aller au bout ! (Vous savez abandonner un livre, vous ? Moi, pas)

 

 

9782265075047

Myron Bolitar ! Y en a pas deux comme lui. D'agent du FBI à agent sportif, la reconversion aurait dû être facile. Erreur. Son nouveau job n'est pas de tout repos non plus. Même le tennis peut s'avérer dangereux : toutes les balles ne sont pas amorties et certaines sont mortelles... C'est le cas pour Valérie Simpson, ex-star de la raquette, frappée en plein coeur au milieu des milliers de spectateurs de l'US Open. Myron devrait se contenter de la version officielle : "balle perdue". Sauf que la veille, Valérie a tenté de le joindre. A peine sortie d'un hôpital psychiatrique, que voulait-elle lui dire ?
Et c'est reparti ! Avec son vieux pote Win, dandy sans peur et sans scrupules, Myron monte au filet. Or, quand on a pour adversaires la Mafia et un sénateur ripou, le jeu est décisif...
Ah, plaisir garanti, sans prise de tête : les vacances, quoi !

Posté par mamitta à 07:24 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :