12 mars 2017

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Principe de ce jeu trouvé chez Mamie Dany

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine A E E E I O B D G L N S T

Voiture à cheval assez étroite et  inconfortableà seulement deux places (XVIIIs )

mais la semaine dernière, il y avait A E E E O M N P R T X

qualifie une préparation qui doit être réalisée juste avant d'être utilisée.

 

La semaine dernière, j'étais chez fille-cadette. Je me suis promenée dans la vallée boisée où des tiges vertes pointaient déjà non loin des étangs. J'ai aussi arpenté les rues de Grenoble avec lutine aînée... Mais j'ai surtout été amenée à remplir et transporter des boîtes en carton bien solide. Pas vraiment le temps de jouer avec Lady Marianne et j'en étais désolée.

téléchargement

Les lutins, qui étaient en vacances, ont été presque comme des anges, même s'ils n'ont pas pu aller jouer avec leurs bandes de copains. Le plus jeune a montré l'exemple : il a tenu la porte alors que sa soeur était empêtrée dans ses paquets. On notera qu'il n'était pas obligé de venir nous aider : il aurait pu continuer à jouer avec ses bolides ou avec le globe terrestre qui le fascine tant en ce moment. Mais il a compris que nul n'était exempté de participation au déménagement... 

La veille du grand jour, je suis rentrée dans une tenue vraiment pas élégante : j'étais parée d'un vieux pantalon souillé et j'étais toujours gantée de plastique rose... Tout à coup, une douleur extrème me vrilla le dos. J'ai monté l'escalier en boitant et en tirant sur la rampe. Les lutines m'ont maternée : elles m'ont installée dans un siège moelleux ; l'une m'a préparé un médicament extemporané pendant que l'autre me proposait de choisir entre deux douceurs : un délicieux gland chocolaté et un liégeois au café.

Ensuite, nous avons décidé de nous offrir une pause et nous avons soigné nos ongles en papotant. Chacune songeait à la journée qui nous attendait. Petit à petit, des idées loufoques leur sont venues : des géants, dont un belge était le mentor, portaient tous les meubles d'un coup ; un cavalier arrivait de Blois, son éperon d'or brillant au soleil, et transformait une vieille désobligeante en camion de déménagement flambant neuf...

115004076

Moi qui me fais l'apôtre de la lecture, qui sais me réjouir qu'elles lisent de plus en plus, je constate que je ne me suis pas trompée : les histoires font rêver et oublier les difficultés...

 

Posté par mamitta à 06:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :