31 janvier 2018

Eiffel Quaker

12ème étape de notre "Eiffel Quaker" de Jardin Privé

l'avancée colorée pour RedWorked

IMG_4733

mes petites croix grises

Paris12

la dame de fer apparaît 

plus que deux étapes !

Posté par mamitta à 06:53 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2018

Broderie de l'an neuf

J'ai respecté la tradition

20180101_160045

grâce à Brodyzen qui sait si bien être tentante

J'ai pris la première partie de la consigne, trop paresseuse pour essayer de coller à la seconde

Voici donc la première ligne du SAL dictons et températures 2018

20180109_154355

toile retrouvée au fond d'un tiroir, assez grande pour faire ensuite un coussin

fil DMC 4210

Posté par mamitta à 06:08 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
28 janvier 2018

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

Cette semaine : A A A E E I I U U B D L Q R R T

nom masculin : chose sans valeur ( la curne )

Dès lundi, a débuté la quête du mot mystérieux de notre Lady. Bon, avec 16 lettres, même si on débute, on est sûr d'établir de manière ludique une longue liste d'anagrammes. Mais, malgré un emploi du temps bien équilibré dans une ambiance idéale, entre des heures calmes à ma table à étudier sérieusement la chose, le rideau tiré pour ne pas brûler d'envie de sortir,  et une longue balade dans le quartier ou une autre en barque sans aucun autre bruit que celui du liquide (calme encore à  cette date) bref : après quatre jours de vaine recherche sur internet et chez mon libraire, de tentations vers ma cigarette et mon briquet, au bord du délire... j'avais envie de râler, je me sentais une vraie brêle à l'esprit étriqué lorsque j'ai reçu le message libérateur de notre Lady :

TRIQUEBALARIDEAU

Vous le connaissiez, vous, ce mot-là ?

 

Qui diable , même éduqué, utilise ce genre de mots à moins de vouloir étaler son savoir ?

Mais où va-t-elle chercher tout ça ?

Il va falloir qu'elle trouve un éditeur pour éditer ses trouvailles et... les nôtres

même si ce ne sont que triquebalarideau(x)

 

fourire

Posté par mamitta à 06:54 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2018

Gorjuss 73

Voici la demoiselle terminée

pas eu moyen de faire une photo plus nette !

Gorjuss renards 8

Je ne suis pas convaincue par les points arrière...

Je crois que, décidément, je préfère les demoiselles simples de Rose tendresse...

Je continuerai donc avec mon gang favori en brodant une autre demoiselle aux renards, 

Dîtes,  LunaLisbeiSandRyne et Titefée, vous le voulez bien ?

 

Posté par mamitta à 07:44 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2018

Le défi 2018 est lancé !

Vous aimez bricoler avec du papier, du carton, du tissu, de la laine, des perles, de la ficelle, etc

Vous aimez rendre service, être utile à une bonne cause,

Vous êtes motivé pour que la recherche sur le cancer avance

Alors ce défi est fait pour vous !

92902407

 

Les thèmes de cette année

118778566

"nids, oeufs et oiseaux"  

 "2 ou 4 roues, ou +"

 "farandole de desserts"

 et toujours, bien sûr : "étoiles"

 

Toutes les informations pour proposer des créations sont

La vente débutera le 10 mars

 

 

Posté par mamitta à 19:32 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2018

Tentez votre chance

chez

Capture

clic sur image

pour gagner des entrées au salon AEF 2018

 

 

Posté par mamitta à 15:49 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2018

Le monde en face

Formidable documentaire hier soir sur la 5

à voir absolument, que l'on soit directement concerné ou pas

7867b351-phpvm4zpe

 

« Un jour d’avril 2006, ma sœur s’est suicidée. J’ai alors été projetée dans un monde inconnu. Un monde fait de « si » et de « pourquoi ». Un monde où les certitudes n’ont plus droit de cité. Un monde dévasté par une bombe atomique dont les effets continuent d’évoluer avec le temps. Certains préfèrent le terme de tsunami. Car une fois la vague retirée, plus rien n’est plus jamais pareil. C’est le quotidien des endeuillés du suicide. » (Katia Chapoutier)

Chaque deuil est différent mais des points communs et des passerelles existent entre toutes les histoires d’endeuillés du suicide. De l’impression de devenir fou à la sensation de honte, du sentiment de colère à la noyade dans l’océan de la culpabilité. Et, puis, bien sûr le torrent des questions inévitables qui finit toujours par une seule et même interrogation : comment, en tant qu’endeuillé, parvient-on à survivre à un tel cataclysme ?

Ce documentaire donne la parole à des endeuillés ; des parents, des sœurs, des conjointes qui ont traversé l’enfer du deuil pour peu à peu revenir vers la lumière. Une parole rare, juste et forte recueillie en toute pudeur par la réalisatrice, elle-même « membre » malgré elle de cette communauté de l’ombre. Une parole qui permet de retracer les grandes étapes du deuil après le suicide d’un proche. Des témoignages d’espoir fondamentaux : une étude menée par l’ONS montre que chaque décès par suicide impacte directement ou indirectement 26 personnes, soit environ 300 000 personnes chaque année.

 Un film de Katia Chapoutier

 

J'aurais aimé être avec ces personnes capables de parler, de partager, de pleurer ensemble...

de parler de leur douleur passée ou présente

de leur parcours depuis des mois, des années

de parler de leur enfant ou beau-fils, frère/soeur, conjoint ; étrangement il n'y avait pas d'enfant de suicidé

en fait, "capables" n'est pas le bon terme

ce serait plutôt "autorisées à", "avoir le droit de"

 

des paroles d'espoir de vie à travers des larmes

larmes qui disent bien que malgré l'acceptation, malgré le travail sur la culpabilité

la douleur revient sans prévenir, toujours aussi violente

que l'absence est quotidienne

 

Très intéressant le rappel du tabou,

de la réaction des gens quand on dit "Mon enfant s'est suicidé"

Je me suis rendue compte il n'y a pas si longtemps, avec horreur, que je disais que j'ai 3 enfants, 3 filles pour éviter de parler de mon fils envolé, pour éviter les questions, pour éviter les réactions ou fuyantes ou trop empathiques 

 

Très intéressant de constater que tous ces gens avancent en se tournant vers les autres

soutenus par le groupe de parole

sinon...

 

Posté par mamitta à 10:41 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
17 janvier 2018

Eiffel Quaker

11ème étape de notre "Eiffel Quaker" de Jardin Privé

l'avancée colorée pour RedWorked

IMG_4691

mes petites croix grises

20180110_094506

Posté par mamitta à 06:55 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2018

"Persévérance" 34

Voici où les trois persévérantes de ce mois en étaient au mois de décembre

www

 

Luna construit un château au milieu des arbres

33-10 janvier

Scapinette aime les froufrous

DSC04712

Moi, j'ai un peu l'impression de mettre des toits de château sur ma place de marché...

20180115_113735

20180115_113724

 

 

N'oubliez pas d'aller encourager les persévérantes 

et  Brigitte aussi, surtout pour ses cartons !

Rendez-vous dans un mois

Vous pouvez aussi nous rejoindre si vous avez un ouvrage important qui vous attend dans un placard...

 

Posté par mamitta à 12:18 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2018

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Principe de ce jeu trouvé chez Mamie Dany

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

Cette semaine : E E I I O U G H L N P R T

amour qu'on porte à ses enfants

 

C'est l'histoire de quatre amis, Elioth et Teophile ; Eline et Ophélie. L'un est lunetier, l'autre ténor à l'Opéra de Région ; l'une est lingère pour une troupe de théâtre, l'autre est peintre et même potière à ses heures. Ce qui les réunit, c'est de croire que la fraternité et l'égalité ne sont pas une théorie.

Ils ne sont pas du genre à épiloguer sur l'inertie des pouvoirs publics comme certains qui hurlent ou même pleurent le long de manifestations mais roulent dans de belles voitures sans compter le pétrole, sont capables de choisir sans honte un hôtel à héliport pour être directement sur les pistes et profiter de la neige, logent bien au chaud et se laissent piéger par une routine confortable.

Nos quatre amis vont plus loin que la simple philogéniture et offrent leur amour à tous les humains...

Un-monde-de-partage

Posté par mamitta à 07:40 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :