images

Nous sommes en 2034. Cela fait trois ans que l'Asie du Sud-Est est dans le noir, littéralement. Le soleil ne se lève plus, suite à des éruptions volcaniques massives dans la mer de Célèbes. Des fous dirigent les pays, les communautés, les enclaves et les villes. Des épidémies cataclysmiques ont ravagé le continent. Ils sont des millions à être morts, des millions à être partis.

Long, très très long film : 4 h 48... Beaucoup de scènes fixes interminables, pendant lesquelles on a envie de dire : "ça va, on a compris, passons à autre chose..."

Film en noir et blanc puisque tout se passe dans un pays où le soleil n'arrive plus depuis longtemps.

Cela pourrait être n'importe où dans le monde : c'est un film philippin (drôle de langue d'ailleurs, mélange d'anglais et d'espagnol, qu'on croit comprendre par moments...)

Pas de notion de temps : jour ou nuit, il fait noir. Enfin, pas vraiment : étrangement, même dans les lieux assez sinistres, il y a des ampoules... Et ce n'est pas la seule étrangeté, beaucoup de gens semblent vivre totalement normalement comme aujourd'hui...

Il pleut tout le temps, des trombes d'eau. Mais une des héroïnes porte des nus-pieds sous la pluie et... des bottes en caoutchouc quand il ne pleut enfin plus... Vous voyez, on a largement le temps de noter plein de détails ! A part une scène où on entend intégralement la chanson d'un groupe sur scène (pas terrible d'ailleurs) j'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas d'autre musique de fond que la pluie...

Bon, le sujet : un dictateur fou, des militaires de haut grade femmes tout aussi folles (de plus, lesbiennes, ce qui apporte quoi à part quelques scènes discrètes de sexe ?)... On voit un seul ministre, quand il démissionne enfin devant un projet encore plus délirant du président... On suit une étrange jeune femme qui se prostitue et reste en quête, de ?... une psychologue particulière... un jeune homme combatif et généreux...

Des drones omniprésents pour surveiller, contrôler... De la violence militaire permanente... Ces femmes tuent des hommes à bout portant, ça les met tout de même un peu mal à l'aise mais leur ambition avant tout... 

Bref, j'ai été surprise, je me suis lassée, j'ai regardé ma montre... Mais je suis restée jusqu'au bout pour savoir comment cela pouvait se terminer...

Le dictateur et une des militaires meurent... pas comme on aurait pu l'attendre... Mais ensuite ?

Une expérience quoi !

Mais je regarderai bien la durée du film chaque fois à présent !

 

téléchargement

Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre. 
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience.

Alors, là : rien à voir !

Qu'est-ce qui fait la célébrité ???

 Un régal que je reverrai avec plaisir

Pour ceux qui aiment les Beatles : foncez !