16 avril 2019

Notre Dame de Paris

Capture

Posté par mamitta à 11:54 - Commentaires [8] - Permalien [#]

15 avril 2019

"Persévérance" 45

Voici où en étaient les quatre persévérantes de ce mois

FullSizeRender-horz-vert

 

Luna buissonne toujours au Japon

46-23b mi avril

46-23a mi avril

Mamounette avance bien son journal de brodeuse

EDIT

C'est le sal bonheur 2018 de Croisez les fils.

IMG_7593

Valérie n'a plus "que"  23 661 xxx à broder

SAL Perseverance Avril 2019 (2)

SAL Perseverance Avril 2019 (1)

et moi, j'avance le toit, avec pas mal de changements de couleurs

20190412_090108

20190412_090130

N'oubliez pas d'aller encourager les persévérantes 

Rendez-vous dans un mois

Vous pouvez aussi nous rejoindre si vous avez un ouvrage important qui vous attend dans un placard...

 

Posté par mamitta à 07:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2019

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine : A A E E I U N Q R R S T T

adjectif : qui a coutume de fanfaronner

 

Tristan est un artiste dont l'inspiration s'était brusquement tarie. Esquinté autant par une maladie des reins que par les soucis financiers (en fait, il était totalement ruiné) il décida d'aller passer quelques nuitées chez sa tante, la soeur aînée de sa mère, qu'il n'avait pas vue depuis... trente ans !

En descendant du train, il aperçut quelques rares voyageurs sur les quais ensoleillés de la petite gare. Il n'alla pas d'une traite chez la vieille dame, ne voulant pas risquer de lui imposer d'emblée ses états d'âme.

1-2-917eb

Il longea les ruines antiques, s'arrêta devant un grand bassin où folâtraient de belles truites, traîna un peu devant une statue de titan tirant à l'arc...

375px-Tiers-état

Il arriva enfin devant le quarante-quatre rue Tiers Etats. Sa tante l'accueillit joyeusement. Quel personnage ! Les cheveux teints de différentes couleurs, les bras chargés d'une quantité incroyable de bracelets multicolores eux aussi... Elle le serra furtivement dans ses bras et le taquina gentiment sur son air triste.

Elle lui annonça tout de suite qu'elle n'était pas la reine de la cuisine et que, de plus, elle ne raterait pour rien au monde une occasion d'aller au restaurant. D'autant que, ce soir, elle n'aurait que des tartines à lui proposer. Elle l'envoya tout d'abord se raser et tenter de se vêtir plus correctement.

Quant à elle, elle alla dans la serre finir de renouveler le terreau de quelques pots. Ensuite, elle quitta son tablier et ses gants pleins de terre, sans oublier de remettre à l'équerre ses outils.

Trois quarts d'heure plus tard, ils étaient installés devant un excellent repas. Pour elle, pas question de se taire en mangeant : elle tenait à rattraper le temps perdu. Elle parlait aussi avec les mains et faisait tinter ses bracelets. Le repas s'étira... Tristan s'amusait beaucoup de sa façon tartarinesque de raconter les choses tout en veillant à ne pas nuire à autrui, surtout à sa soeur  car elles étaient très unies.

Entre le bon repas et la bonne humeur de sa tante, Tristan se sentit tout à coup libéré de ses angoisses. Il comprit qu'il se sentirait mieux en restant auprès d'elle quelque temps.

butternut-tarte

Après une délicieuse tarte tatin, elle l'emmena par un ancien petit sentier d'âniers, très bien entretenu et aménagé d'aires de repos confortables.

stere-de-bois

Une fois rentrés, il l'aida à finir de ranger une stère de bois. Ensuite, elle se mit en quête d'un tas de vieux journaux qu'elle voulait trier avec lui pour ne conserver que les titres importants. Ils y passèrent un bon moment tout en commentant les événements. Finalement, ils avaient rempli un carton entier avant de penser au dîner. 

i127850-

Ils s'installèrent alors à tartiner tout en savourant une bonne bière.

 

 

images du net : clic

Posté par mamitta à 07:20 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2019

Broderie de l'An Neuf 11

Cette fois, c'est Brigitte qui a pensé à repasser sa toile avant de faire la photo...

AVRIL20

20190408_181044

 

j'ai bousculé un peu les règles de correction...

AVRIL21

20190408_181058

pourtant... j'ai bien un fer à repasser dans ma maison !

Posté par mamitta à 07:42 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2019

Tote bag

Ce tissu de chez I..A m'attend depuis bien longtemps

On a toujours besoin de sacs...

20190320_123254-horz

Facile à faire, cela détend bien

Alors, pas un mais deux sacs

20190403_185743-horz

Posté par mamitta à 07:17 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2019

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine : E E E I I O U H H L M P P Q S T

adjectif : personne habile, froidement ironique et méchante

 

Après la tempête, le beau temps semble enfin revenu. Il y a toujours une forte houle autour des îlots mais la pluie a cessé.

les-poules-en-groupe-peuvent-etre-agressives-et-se-defendre-contre-des-intrus-qui-les-menacent

Dans la ferme, les poulies du puits se balancent encore au vent d'ouest. Louise, l'épouse du fermier, équipée d'un piquet attrapé à la va-vite, rassemble poules et poulets échappés de la basse-cour. Elle peste tant et plus, supplie le dieu des fermes de la libérer de ce peuple à plumes qui empeste et qui l'épuise.

mulet

Une fois le loquet tiré derrière la volaille, son épopée n'est pas terminée pour autant puisqu'elle doit aller chercher les mulets dans le pré. Le huitième, en quête d'abri, s'est posté si près de la haie qu'on le dirait moulé dedans. Ce n'est pas simple de le faire sortir de là ! Pliée en deux, le vent en poupe, elle les pilote tous sans trop de mal finalement et ils restent muets pour une fois.

Enfin posée dans sa cuisine, non loin du poêle, telle une poupée de chiffon, elle souffle un peu. Un hoquet violent la surprend mais elle n'y prend pas garde. Elle rêve de pouvoir prendre sa toile et sa loupe à broder ou ses aiguilles et ses pelotes... Mais son temps est trop limité avant le retour de son mari. Déjà loin d'être un poète en temps ordinaire, à son retour de la poste et du centre des impôts il va tout de suite attaquer sur un thème de politique, développant la thèse du "tout fout le camp" mais sans oublier de réclamer la soupe. Il l'interrogera sur son emploi du temps de la matinée pour savoir si elle a optimisé son travail et fera des commentaires pas vraiment polis... Elle en a assez qu'il lui impose tant de travail et se moque d'elle la moitié du temps.

Mais que fait-elle donc avec cet homme méphistophélique ?

Ouste, toutes peurs et fatigue chassées, enfin optimiste, elle n'hésite pas un instant : elle a atteint ses propres limites ! Elle part vite prendre quelques affaires et...

Non, elle ne s'enfuit pas : elle part réaliser ses rêves...

 

 

photos du web : clic

Posté par mamitta à 06:40 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2019

Broderie de l'An Neuf 10

IMG-20190316-WA0005

20190330_073159

bousculer quoi ?

IMG-20190316-WA0006

20190330_073209

"bousculer", d'accord, mais pas transgresser !

Brigitte, avec sa version rose-violet, est sûrement d'accord avec moi 

Posté par mamitta à 06:25 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2019

Auprès de mon arbre

Si le printemps est là

arbres en fleurs-horz 1

Christiane est allée vers les camélias du sud ; Mamounette , Maud fille cadette et Scapinette n'ont pas à aller bien loin ; non loin de chez moi, je regarde un couple d'oiseau faire son nid

 

avec ses promesses de fruits

arbres promesse de fruits

Josiane espère une belle récolte de cerises

 

la neige s'invite encore

Brodyzen

Brodyzen a eu une mauvaise suprise en découvrant ses cerisiers en fleurs

ou on garde souvenir de celle de janvier

barbibouille

Barbibouille surveille son jardin 

 

des arbres sont toujours en attente

arbres en attente-horz 1

Christine fait des promenades de santé dans les bois ; Edith a croisé des arbres enlacés à Mont-Dauphin ; Josiane se promène dans le colorado provençal ; moi dans les magnifiques Monts du Lyonnais

 

d'autres sont permanents

arbres permanents-horz 1

Lady Marianne est allée au carnaval de Port la Nouvelle ; Michèle regrette l'élagage des magnifiques pins de la balade d’Arcachon

 

et certains sont morts

arbres morts-horz 1

vus lors de ma randonnée dans les Monts du Lyonnais

ou le paraissent

Giboulée)

Giboulée n'apprécie pas cet élégage drastique

 

ici comme à l'étranger

arbres étrangers-horz 1

Tortue est allée à la forêt de Mandrogui, Russie ; Solange dans le jardin de la maison de Dali à Cadaquès ; Francis, spécialiste de l'aménagement vert, nous propose le City Gardens au Pays-Bas

 

Mais les artistes veillent

arbres artistiques-horz 1

Au fil des ouvrages admire cette porte ; Emma nous présente l'exposition de l'Aiguille en fête  ; Line a pu voir l'exposition Chaos à l'église des Frères prêcheurs à Nîmes.

arbres point de croix-horz

Luna orne son ouvrage avec des perles ; Corinne nous propose une nouvelle grille

*

Vous pouvez à tout moment venir planter un arbre avec nous, quelle que soit la technique, quel que soit le modèle, quels que soient les matériaux, quel que soit votre rythme... 

Bienvenue à Francis, nouveau planteur de ce mois 

Prochain rendez-vous arboricole début mai

 

PS : des problèmes avec mon ordinateur help, docteur-ordi, tu es où ? j'espère n'avoir oublié aucune planteuse (ou planteur) ce mois-ci ! N'hésitez pas à me rappeler à l'ordre sinon...

Posté par mamitta à 11:27 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2019

Gorjuss 97

J'espère que le Gorjuss-Gang ne sévira pas

car à nouveau pas de XXX...

Une autre demoiselle finitionnée en grand pochon

20190403_185719

20190403_185728

Mes complices  LunaLisbeiSandRyne et Titefée

attendent vos visites

Posté par mamitta à 19:10 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mars 2019

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

cette semaine : E E E O O G L M N P R S

nom masculin qui s'utilise toujours au pluriel : longue introduction placée en tête d'un ouvrage, contenant les notions préliminaires nécessaires à sa compréhension 
 

Cette semaine, j'ai trouvé le mot protégomènes en peu de temps.

Lundi dernier, une amie était là et nous avons beaucoup marché en papotant. La météo nous était très favorable. 

20190323_163426*

Nous avons pris ponts ou passerelles qui nous ont menées des bords de Rhône à la vieille ville et retour. Nous avons poussé des portes et sommes entrées dans des traboules ou de belles cours. Nous avons dégusté un énorme pralus à nous deux (qui a dû peser sur nos hanches autant que les autres spécialités gastronomiques que nous nous sommes découvertes prêtes à découvrir, tant nous nous sommes montrées gourmandes l'une comme l'autre...)

20190324_160540

Après deux sorties, sur les pentes de la Croix Rousse puis jusqu'à Notre Dame de Fourvière, bien que les montées aient été faites en métro et funiculaire nous sommes rentrées mortes de fatigue. Je me suis alors posée et j'ai trouvé un grand nombre d'anagrammes. Mon amie s'est prêtée au jeu ; à terme, notre liste était bien longue.

Mais pas, ou trop, d'idées pour faire un texte : comparer le pralus aux pognes de nos mères ? raconter la sortie dans les Monts du lyonnais quand nous avons été trempées  et que nous nous sommes mises près de grands troènes pour être protégées du vent ? écrire des poèmes (alors que nous ne sommes vraiment pas poètes, la prose étant déjà bien difficile) ? 

Il y a eu un début de texte au sujet de trônes découverts par un spécialiste de la Perse... un autre avec un géomètre travaillant rue Monge... un dernier avec un inspecteur des impôts enquêtant dans les ports français...

Tous ces points de départ ressemblaient un peu à n'importe quoi. Cela lui a montré combien cette sorte d'exercice était difficile entre la recherche de mots et l'écriture d'un texte.

Mais cela nous a bien fait rire !

20190324_131531

Merci Lady Marianne !

Posté par mamitta à 06:52 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :