29 juin 2019

Et je choisis de vivre

Home-bg3-img1

 

" Quand on perd son père ou sa mère on est orpheline, quand on perd son conjoint on est veuve mais quand on perd son enfant, il n’y a plus de mots ".

À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. De cette quête de sens naît Et je choisis de vivre, un film sur le deuil, à la fois sensible, émouvant et rempli d’espoir.

Ils sont trois trentenaires. Elle, Amande Marty, maman d'un petit Gaspar décédé la veille de son premier anniversaire. Eux, Nans Thomassey (réalisateur) et Damien Boyer (coréalisateur et producteur), prêts à la suivre dans cette aventure folle : réaliser un film sur cette tragédie. Une gageure, tant rien n'est donné quand on se lance dans un tel projet. Car si le deuil est l'expérience de vie la plus partagée, c'est aussi un sujet tabou. Quatre ans plus tard, ils ont pourtant relevé tous les paris. Leur film Et je choisis de vivre vient de sortir en salles (5 juin 2019). Surtout, ce documentaire sur le deuil d'une mère est une oeuvre lumineuse, subtile et émouvante, un véritable hymne à la vie. Les spectateurs qui la plébiscitent ne s'y trompent d'ailleurs pas. 

Damien Boyer est le coréalisateur du film. "On a un retour incroyable, on reçoit des milliers et de milliers d'e-mails. Des gens nous disent "merci" ou même que leur vie est transformée. Pourtant ce n'est qu'un film. Il n'y a rien de magique. Mais le fait d'ouvrir le sujet, et de l'aborder avec un peu plus de joie malgré la douleur... beaucoup s'y reconnaissent". Il faut dire que le deuil est l'expérience de vie la plus partagée.

 

Vous dire que ce film m'a touchée est banal...

Même si les situations sont totalement différentes de la mienne, parler du deuil est nécessaire car nous sommes tous touchés un jour par la perte d'un être cher.

J'ai entendu mes propres questionnements, mes propres peurs, mes propres doutes.

Et ma propre envie de vivre, pour les autres d'abord, pour moi aussi et, enfin, pour la vie qui est belle.

J'ai entendu mes propres mots, dont "maman désenfantée"...

Et ma propre attente : qu'on parle toujours de Jean-Baptiste, sans avoir peur de mes larmes.

Parce qu'il vit toujours dans mon coeur et dans ceux de tous ceux qui l'ont aimé.

Je ne peux que vous conseiller le livre de Christophe Fauré "Vivre le deuil au jour le jour", livre qui m'a beaucoup aidée et a aidé nombre de mes amis. Christophe Fauré intervient dans le film. C'est d'ailleurs le seul moment où le père de Gaspar s'autorise enfin à parler.

Et je ne peux que vous conseiller d'aller voir ce film magnifique : bien construit, une image superbe, des paysages de la Drôme en automne, un âne têtu... et de très belles rencontres, des mots très forts sur la douleur et sur la résilience.

 

J'ai été très touchée quand Amande se met à chanter, d'une très belle voix :

J'aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur coeur se balancer
J'aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer
J'aime les gens qui tremblent
Que parfois ils ne semblent
Capables de juger
J'aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté
J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons
J'aime ceux qui paniquent
Ceux qui sont pas logiques
Enfin, pas comme il faut
Ceux qui, avec leurs chaînes
Pour pas que ça nous gêne
Font un bruit de grelot
Ceux qui n'auront pas honte
De n'être au bout du compte
Que des ratés du coeur
Pour n'avoir pas su dire
Délivrez-nous du pire
Et gardez le meilleur
J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons
J'aime les gens qui n'osent
S'approprier les choses
Encore

Posté par mamitta à 08:48 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mai 2019

13 ans

que Jean-Baptiste s'est envolé

53

été 1980

88654f3abccdf1062445d1d85ee9671f

Posté par mamitta à 07:02 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :
26 mai 2019

Fêtes des mères

 

p6-cynthia-fleury_lun

CARTE BLANCHE -

Cynthia Fleury s'adresse aux "mères désenfantées"

 

Posté par mamitta à 06:24 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2019

Fin des vacances

En attendant de pouvoir charger toutes les photos de notre forêt de mars, quelques nouvelles des animaux...

Genso, le chien de  fille-dernière-née aime bien quand je viens

20190226_225940

pour le petit cadeau...

20190227_182005

et pour les promenades...

 

Les enfants de la nounou de Ficelle ont anticipé sa venue chez eux

FullSizeRender1

Le retour a été calme : Ficelle n'a plus peur du bus

20190303_175508

et la soirée câlins a été la bienvenue pour nous deux

20190303_202644

 

Posté par mamitta à 10:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2018

Comme certaines le savent ou s'en doutent, je suis depuis juillet en pleines turbulences...

 

Il y a eu en 1989

attention_mariage_01  et pochoir-panneau-famille-400x400

et je croyais que cela serait jusqu'à

panneaux-routiers-d-accueil-de-personnes-âgées-57541931

 

bien sûr, il y a eu des

panneau_travaux_route-3135575

mais je ne savais pas qu'il y avait

téléchargement

Et puis il y a eu la

téléchargement (2)

Je la voyais comme ça

téléchargement (1)

il l'a vue comme ça

Panneau001

et aujourd'hui, à cette heure de publication,

c'est définitivement

16215735

dur dur

 alors

sans-titre-2

 

 

Bonne année 2019 à toutes !

 

PS : j'espère que canalblog ne va pas manger mes photos, prises sur le net, pour que ce message ait du sens

Posté par mamitta à 14:00 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2018

Trop fière la mamitta (suite)

Lutine Zoé crée à présent ses propres vêtements

IMG-20181010-WA0005 - Copie

IMG-20181010-WA0004

Vous savez ce qu'elle veut être plus tard ???

Posté par mamitta à 11:50 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,
21 août 2018

On croit avoir versé son compte de larmes

20180820_103306

mais elles savent nous submerger quand il s'agit de dire adieu

20180819_172032

 

20180820_102719

et prendre son élan vers un nouvel horizon

Posté par mamitta à 07:16 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juin 2018

Souvenirs

Toi, mon fils, tu es né le 14 juin 1977

11

ton grand-père est mort le 14 juin 1995

Il avait fait ton portrait quand tu avais une dizaine d'années

95

 

J'espère que vous êtes réunis à présent 

Posté par mamitta à 07:16 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
29 mai 2018

29 mai 2006

Parfois je pense à toi dans les voitures 
Le pire, c'est les voyages, c'est d'aventure 
Une chanson fait revivre un souvenir 
Les questions sans réponse ça c'est le pire 

Je me raconte des histoires pour m'endormir 
Pour endormir ma peine et pour sourire 
J'ai des conversations imaginaires 
Avec des gens qui ne sont pas sur la Terre 

Je m'en fous si on a peur que je tienne pas le coup 
Je sais que t'es là pas loin, même si c'est fou 
Les fous c'est fait pour faire fondre les armures 
Pour faire pleurer les gens dans les voitures 

www



Est-ce que tu m'entends ? Est-ce que tu me vois ? 
Qu'est-ce que tu dirais, toi, si t'étais là ? 
Est-ce que ce sont des signes que tu m'envoies ? 
Qu'est-ce que tu ferais, toi, si t'étais là ?

 

merci Louane  pour ces mots

et merci à fille-aînée pour le partage

Posté par mamitta à 06:50 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2018

Seventies 4

Prête pour broder la dernière étape

20180523_092709

 

et je n'oublie pas ma belle lutine Zoé

happy birthday

Posté par mamitta à 06:40 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,