11 juin 2018

Depuis le temps

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes lectures. 

Voici un certain nombre de livres lus pendant mes nombreux trajets en TGV ces derniers mois

J'aime partager mes découvertes avec vous.

Mais, surtout, mon blog est mon aide-mémoire moi qui la perd un peu...

 

41wLsl+elzL

Une femme meurtrie par la vie croyait ne plus jamais vivre le grand amour. Mais, c'est bien connu, le soleil d'Italie fait tourner les têtes et chavirer les cœurs. Au programme de ce séjour en Toscane aventure, romance et dolce vita. Frisant la quarantaine, Gemma Jericho s'investit corps et âme dans son travail de médecin urgentiste à New York. Divorcée, elle vit avec sa fille Livvie, une adolescente de quatorze ans, et sa mère Nonna, une veuve italienne prodigue en conseils et en recettes de pasta. Un beau jour, Nonna reçoit une lettre de son village natal en Toscane : un lointain ancêtre lui a légué une villa de rêve. C'est l'occasion d'un petit voyage en famille. Sur place, les choses se corsent. Le notaire s'est volatilisé avec le testament \; pire, l'actuel occupant de la villa prétend en être le seul et véritable propriétaire. Ce riche Américain est divorcé, très distingué et, ma foi, fort séduisant. Mais Gemma est-elle à nouveau prête à sentir battre son cœur ?

lecture facile, pas désagréable mais... à lire sur la plage

 

En-voiture-Simone

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu.Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez ! Une peinture humoristique de la vie de famille. Télé loisirs.Un livre très rythmé, fluide et pétillant. Francenetinfos.com.Ce livre a été publié aux éditions Michel Lafon sous le titre Nos adorables belles-filles.

On en parle tant partout, j'ai voulu voir

Bof-bof-bof, même pas drôle

 

Ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-une

Camille, ce pourrait être n'importe lequel d'entre nous. Quelqu'un qui a l'impression d'avoir une vie bien remplie, et qui pourtant n'est pas satisfait. Dans Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, on suit donc notre alter ego dans sa quête du bonheur auprès d'un « routinologue ». Et ce « docteur » de donner à travers ce récit tous les conseils que l'on attend lorsqu'on entre dans une période charnière de sa vie. Raphaëlle Giordano, en insistant sur le positif, et avec une certaine pédagogie, livre dans ce roman une vraie recette du bonheur.

Comme le précédent, on en parle partout alors j'ai voulu voir

J'ai eu l'impression de lire la méthode d'un gourou...

Je n'étais peut-être pas d'humeur à ça ?

 

Nos-separations

"Je pense à Iris qui fut importante tout de même, à Emilie aussi, à Céline bien sûr, et puis d'autres prénoms dans d'autres pénombres, mais c'est Alice, toujours Alice qui est là, immuable, avec encore des rires au-dessus de nos têtes, comme si le premier amour était une condamnation à perpétuité. " Alice et Fritz s'aiment, et passent leur vie à se séparer. Les raisons : la cyclothymie des mouvements passionnels, les parents et les beaux-parents, le travail et les collègues, les amis d'enfance, deux polonais comme toujours, les cheveux et les dents, une longue histoire de cravate, la jalousie, et Schopenhauer bien sûr.

Etrange impression de l'avoir déjà lu et pourtant il n'est pas dans ma liste

L'écriture de David Foenkinos est très reconnaissable et peut-être qu'il se répète un peu

J'ai pourtant bien envie de lire celui-là

Le-mystere-Henri-Pick

Si vous l'avez lu, vous en pensez quoi ?

 

sentinelledelapluiecover

Sentinelle de la pluie raconte la conversation de la dernière chance entre un père et un fils qui n’ont jamais su se parler, avec pour toile de fond une crue majeure de la Seine qui engloutit Paris en 2018 -Tatiana de Rosnay

Dans un Paris menacé par une catastrophe naturelle, la famille Malegarde se réunit pour une semaine étrange et intense. Les parents, Paul et Lauren, et les enfants, Linden et Tilia, avaient prévu de fêter les soixante-dix ans du père, un arboriste réputé. Mais les circonstances vont mener le quatuor sur des chemins périlleux. Ceux des secrets intimes et des émotions exacerbées…

Une histoire familiale très intéressante, dans un contexte qui aurait pu être celui de cet hiver

J'ai parfois eu du mal avec la langue. Est-ce parce que c'est une traduction et non l'écriture que nous connaissons de Tatiana de Rosnay quand elle écrit en français ?

Je le conseille tout de même

 

9782742777013

Lea danse, jetée à corps perdu dans la perfection du mouvement ; la maîtrise du moindre muscle est sa nécessité absolue. Lea aime, mais elle est un champ de mines, incapable de s’abandonner à Bruno, peintre de l’immobile. En pleine tempête, elle part vers l’océan retrouver sa mère dans la maison de l’enfance.
Il faut bien en avoir le coeur net.
C’est à Naples, pendant la guerre, qu’un “bel ami” français promet le mariage à une jeune fille de seize ans et vend son corps dans une maison close. C’est en France qu’il faudra taire la douleur, aimer l’enfant inespérée, vivre un semblant d’apaisement au bord du précipice.
En tableaux qui alternent présent et passé, peu à peu se dénouent les entraves dont le corps maternel porte les stigmates.
Dans une langue retenue et vibrante, Jeanne Benameur chorégraphie les mystères de la transmission et la fervente assomption des mots qui délivrent.

 

Bien que je n'arrive pas à entrer dans ce style d'écriture

une lecture courte et si forte

secrets de famille, histoires de femmes, psychogénéalogie...

à lire

Posté par mamitta à 07:09 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2018

Jeu de lettres chez Lady Marianne

Lady Marianne donne le jeu le lundi et on publie le dimanche.

102763209_o

Avec les lettres proposées, il faut faire des mots de 5 lettres au moins, et au moins 5 mots, puis les inclure dans un texte (sur le sujet, mais ce n'est pas obligatoire ) Si on ne fait pas de texte, il faut trouver le plus de mots possible.

Cette semaine :  A E  E  I  I  I  C  L  N  R  S

nom masculin ; terme d'antiquité romaine : officier qui faisait observer le silence aux esclaves ou religieux qui gardent le silence comme les trappistes

 

Depuis quelques jours, des ciels d'orage succèdent aux averses de pluie. Un temps à ne jamais ranger les cirés et les bottes. Un temps à apprécier de réels moments de calme... Telle cette douce scène familiale : Aline et sa nièce Elisa, bien installées près de la cheminée où se consume une bûche sciée par Arsène, lisent le conte de la Petite Sirène ; Carine, lovée dans le fauteuil, fait des câlins au chat ; Alice, attablée, savoure un jus de raisin bio...

Tout à coup, Claire, vive comme l'éclair, débarque, éclaire violemment la salle, lance un joyeux salut. Elle ne réalise pas pourquoi un grand silence lui répond.

Aline se racle alors la gorge pour parler d'un ton le plus serein possible : "Je vais être sincère avec toi : tu râles souvent qu'on ne te respecte pas mais, là, tu es la reine en ce siècle d'égocentrisme ! Tu vis avec nous et tu n'as pas enregistré qu'Elisa souffre d'une vilaine carie, qu'Alice est tellement fatiguée que les cernes lui mangent le visage, que Carine n'en peut plus de ne pas pouvoir voler de ses propres ailes... Mais, par-dessus tout, que nous avons toutes de réels soucis depuis qu'Arsène nous a annoncé sa volonté de devenir silenciaire dans l'abbaye proche des Clarines..."

Claire écrase une larme sur sa joue : "Jusque là, je niais la gravité de sa décision... J'entends ce que tu dis. Je prends tout de suite ma plus belle plume et ma plus belle encre et je lui écris notre douleur d'avoir à accepter son choix car la démarche n'est pas aisée... Peut-être changera-t-il d'avis ? Gardons confiance !"

product_9782070121397_195x320

Posté par mamitta à 06:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
08 juin 2018

Seventies 5

Voilà cette grille offerte par Cilou terminée

20180527_095141

Je vais voir avec fille-cadette en quoi je la finitionne...

Posté par mamitta à 06:55 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2018

Tangram 4

Une partie plus facile 

Pénélope n'a pas insisté

20180604_115658

un free là

Posté par mamitta à 06:55 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
06 juin 2018

Quaker de Lorraine

Le Graoully, tué par Saint Clément

Procession

clic sur image

 

IMG_5723

version de RedWorked

Lorraine 7

et la mienne

 

rendez-vous dans 15 jours

 

Posté par mamitta à 06:58 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2018

Pour une belle ado

Marion, que je gardais parfois quand elle était petite, est devenue une belle adolescente.

Le sac offert il y a quelques années était devenu trop enfantin.

sac et trousses étoiles

Elle en voulait un plus dans ce style

sac à main noir

Alors, je lui ai confectionné celui-là

20180417_171607

le tout bien fermé pour plus de sécurité

20180417_171615avec une petite poche derrière pour mettre la carte de transport

20180521_122034(0)doublé coton avec une petite poche

20180521_122147

et il fallait bien le porte monnaie et le porte clés assortis !

Posté par mamitta à 07:09 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2018

Tangram 3

Je poursuis mon apprentissage

Pénélope m'accompagne...

20180525_092746

un free là

Posté par mamitta à 07:05 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juin 2018

Auprès de mon arbre

Le printemps est là, même si la météo fait parfois des siennes !

www

 à l'intérieur, les bidouilleuses s'activent

www

 

 

Au fil des ouvrages propose une lecture sur le handicap clic sur l'image

aufildesouvrages

et la méditation du jour

aufildesouvrages 1 

Betyle croise un arbre brodé

betyle 

Brigitte, dite Badou, nous parle d'une maladie rare et effroyable qui touche 200 personnes dans le monde et transforme le malade en "homme-arbre"

la maladie de Lewandowsky-Lutz

ob_b1b838_la-vache-rose-arbres-50[1]

Brigitte  dite Gigitte 73 plante un bel arbre coloré

Brigitte

Christiane aime le printemps au jardin

christiane

Corinne fait broder des verts printaniers

119586114

 

119964597

Cristine admire cet arbre qui résiste non loin de chez elle

Cristine 

Edith s'étonne d'une neige de mai en Lozère

edith

Giboulée s'amuse des bidouillages de ses petites-filles

giboulée 1giboulée 2

Josiane aime beaucoup son cerisier

josiane

Lady Marianne se promène dans les châteaux cathares

Lady Marianne CHATEAU CATHARES18 O7 2009 091

et va chez sa maman en Meurthe-et-Moselle

lady Marianne

Luna persévère... euh, c'est surtout pour le SAL persévérance qu'elle plante !

luna

Mamounette découvre le nouveau cadre du Grand Hôtel Dieu de Lyon

mamounette

Maryvonne m'accompagne chaque jour avec son calendrier

maryvonne juin

on cherche toujours chat et piou...

Maryvonne

Nel crée un bonsai de papier

nel 

Sophie savoure le calme au jardin

sophie

Tortue a du déguster de beaux fruits depuis la photo...

tortue

Moi, j'ai pas mal promené le chien de fille-dernière-née dans le petit bois à côté

20180508_154430

je suis allée avec Simone au Parc de Rentilly, la preuve

20180508_155217

bon, d'accord, Simone n'est pas très grande...

puis je suis allée au parc du Marquenterre

20180517_121907

 

Vous pouvez à tout moment venir planter un arbre avec nous, quelle que soit la technique, quel que soit le modèle, quels que soient les matériaux, quel que soit votre rythme... 

Prochain rendez-vous arboricole début juillet

 

Posté par mamitta à 06:32 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juin 2018

Broderie de l'An Neuf

Pour le mois de mai, Brodyzen nous a proposé de rester dans le classique

mamitta mai

 

Posté par mamitta à 07:04 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
31 mai 2018

Tangram 2

C'est très intéressant de chercher comment organiser le sens de sa broderie...

Cela vide la tête !

20180524_094256

un free là

Posté par mamitta à 06:55 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,