05 septembre 2018

Quand on n'a pas la télévision

on va dans les salles obscures

IMG_20180901_132324_552

certaines petites comme celles en bas de chez moi

 

pour voir des histoires de femmes...

3529250

En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Quand une jeune femme se doit de n'exister que derrière un mari... quand l'amour est difficilement inconditionnel... quand l'écriture aide à échapper à cela...

Une histoire vraie, sombre

De très bons acteurs, une belle image

J'ai beaucoup aimé

 

1451694

1962. Dans une Angleterre encore corsetée par des conventions sociales étouffantes, Florence et Edward, la petite vingtaine, viennent de se marier. Aussi inexpérimentés l'un que l'autre, ils passent leur première nuit ensemble dans un hôtel guindé sous l'œil un rien moqueur du personnel. Totalement tétanisés à l'idée de faire le moindre faux-pas, ils se souviennent, chacun, de leur rencontre. Florence, brillante violoniste élevée dans une famille fortunée et conservatrice, était tombée sous le charme d'Edward, aspirant écrivain issu d'un milieu plus modeste…  

 Malgré l'amour fort qui les lie et qu'ils ont réussi à imposer à une famille guindée, ils passent à côté de leur couple. Elle, a beaucoup souffert de manque d'amour et de non-dits sur la sexualité ; lui, sait que l'amour peut aider à vivre mais n'a aucune confiance en lui...

Ce n'est qu'à la fin que l'on approche la vérité

Même si on semble être dans la caricature, on parle bien de cette époque...

Un film dur mais bien joué et bien construit

J'avais lu le livre il y a longtemps

mc-ewan-ian-sur-la-plage-du-chesil-livre-853228684_ML

et je n'ai pas été déçue

 

ou une histoire de famille

Envie de voir Jean-Pierre Bacri et Camille Cottin, alors vite à la grande salle populaire...

4294267

Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et sœurs, mais ne se côtoient pas. Surtout pas.
La première est « statue » pour touristes, au grand dam de son fils ado. Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte. Et Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. 
Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille.
Pourtant, au moment de l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ? »

Une famille de fous comme beaucoup d'autres...

Une personne âgée qu'on n'écoute pas...

Une fratrie qui se retrouve enfin...

Ah, si on savait se dire qu'on s'aime !!! et dire qu'on hérite de cela de génération en génération...

J'ai adoré, j'ai ri et j'ai pleuré

Même Vanessa Paradis ne m'a pas énervée, c'est dire...

à voir

Posté par mamitta à 19:54 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2018

Restons encore au frais

3826877

Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l'île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction.  Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l'île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire.

Que ne ferait-on pas pour faire plaisir à une lutine...

Cela ne gêne absolument pas de passer du tout premier volet de cette série à ce dernier-là...

Je suis bonne spectatrice... je me suis amusée et j'ai eu peur aussi...

un agréable moment partagé

 

5676009

 

Cinq ans, huit mois, 12 jours… et le compteur tourne toujours ! C'est le temps qu'il aura fallu à Debbie Ocean pour échafauder le plus gros braquage de sa vie. Elle sait désormais ce qu'il lui faut : recruter une équipe de choc. À commencer par son "associée" Lou Miller. Ensemble, elles engagent une petite bande d'expertes : Amita, la bijoutière, Constance, l'arnaqueuse, Tammy, la receleuse, Nine Ball, la hackeuse et Rose, la styliste de mode. Le butin convoité est une rivière de diamants d'une valeur de 150 millions de dollars. Le somptueux bijou sera autour du cou de la célèbre star Daphne Kluger qui devrait être l'objet de toutes les attentions au cours du Met Gala, l'événement de l'année. C'est donc un plan en béton armé. À condition que tout s'enchaîne sans la moindre erreur de parcours. Enfin, si les filles comptent repartir de la soirée avec les diamants sans être inquiétées…

On se laisse prendre... jusqu'à la surprise finale

Autre sortie bien agréable avec une lutine

 

3825373

En Afghanistan, sous le régime taliban, Parvana, onze ans, grandit à Kaboul ravagée par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Mais un jour, il est arrêté et la vie de Parvana bascule à jamais. Car sans être accompagnée d’un homme, on ne peut plus travailler, ramener de l'argent ni même acheter de la nourriture.
Parvana décide alors de se couper les cheveux et de se travestir en garçon afin de venir en aide à sa famille. Risquant à tout moment d'être démasquée, elle reste déterminée à trouver un moyen de sauver son père. Parvana est un conte merveilleux sur l'émancipation des femmes et l'imagination face à l'oppression.

Tout autre style

Et, là, c'est moi qui ai proposé la sortie

Beau graphisme, belles couleurs

et, surtout, un message très fort

A voir avec nos grands petits (au moins 7/8 ans pour comprendre)

Posté par mamitta à 07:54 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2018

Quand on recherche la fraîcheur

et qu'on est en ville, on a le choix entre faire les magasins et aller au cinéma...

5706749

Montana, 1993. Bienvenue à God’s Promise, établissement isolé au cœur des Rocheuses. Cameron, vient d’y poser ses valises. La voilà, comme ses camarades, livrée à Mme. Marsh qui s’est donnée pour mission de remettre ces âmes perdues dans le droit chemin. La faute de Cameron ? S’être laissée griser par des choses manifestement nocives : la soif de liberté́… et ses sentiments naissants pour son amie Coley. Parmi les pensionnaires, il y a Mark l’introverti ou Jane la grande gueule. Tous partagent cette même fêlure… ainsi que le désir ardent de se soustraire à ce monde de normes. Si personne ne veut les accepter tels qu’ils sont, il leur faut agir…

Un film très fort, superbement bien joué

dérangeant parce qu'on aimerait que cela ne soit que du passé

à voir

 

5976507

Vittoria, dix ans, vit avec ses parents dans un village reculé de Sardaigne. Un jour de fête, elle rencontre Angelica, une femme dont l’esprit libre et l’attitude provocante tranchent avec le caractère posé de sa mère, Tina. Vittoria est fascinée, mais sa mère ne voit pas d’un bon œil ses visites de plus en plus fréquentes à la ferme où Angelica vit comme hors du monde. Elle ne sait pas que les deux femmes sont liées par un secret. Un secret qui la concerne, elle…

Histoire de femmes

Qu'est-ce qu'être mère ?

L'amour avant tout, de mère en fille et de fille en mère(s)

Quelques longueurs, qu'on oublie car le film est très prenant

à voir

 

Et parce qu'on ne peut pas être que sérieux

3707581

Bécassine naît dans une modeste ferme bretonne, un jour où des bécasses survolent le village. Devenue adulte, sa naïveté d’enfant reste intacte. Elle rêve de rejoindre Paris mais sa rencontre avec Loulotte, petit bébé adopté par la marquise de Grand-Air va bouleverser sa vie. Elle en devient la nourrice et une grande complicité s’installe entre elles. Un souffle joyeux règne dans le château. Mais pour combien de temps ?

J'ai retrouvé mon âme d'enfant et je me suis régalée

un beau cadre, des acteurs qui s'amusent

beaucoup de tendresse

à voir avec ses enfants et petits-enfants

Posté par mamitta à 07:19 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2017

Quelques sorties suite

Un sujet grave superbement traité

118101772

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Tous les acteurs sont justes. Une image soignée, décors et costumes pas "vrais" mais très parlants...

à voir absolument

 

2444205

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

 

Des acteurs magnifiques, tant Daniel Auteuil que Camélia Jordana, mais aussi les seconds rôles

Même si on sait d'avance où l'histoire nous mène,  quoique...

même si certaines scènes ou répliques sont caricaturales,

on ne s'ennuie jamais et au final : quel plaisir !!!

à voir donc

 

Posté par mamitta à 07:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2017

Faute de soleil

quelques sorties au cinéma...

Sélection coup de coeur pour trois films prenants, pleins d'humanité

à voir absolument

Lion

Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens.
25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde.
Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village.
Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

 

75b22443bff25780206a7053d8e48abf

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. 
Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

 

téléchargement

Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

Posté par mamitta à 07:08 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

22 décembre 2015

Un des plaisirs des temps froids : les salles obscures

282684

Michel Racine est un Président de cour d'assises redouté. Aussi dur avec lui qu'avec les autres, on l'appelle " le Président à deux chiffres ". Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Ditte Lorensen-Coteret. Elle fait parti du jury qui va devoir juger un homme accusé d'homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut-être la seule femme qu'il ait jamais aimée.

Une double histoire, celle du procès et celle d'un amour ancien... 

Inconditionnelle de Fabrice Luchini, j'ai aussi apprécié les autres acteurs.

Un bon film, même si pas un grand film

 

354717

Margherita est une réalisatrice en plein tournage d’un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain. À ses questionnements d’artiste engagée, se mêlent des angoisses d’ordre privé : sa mère est à l’hôpital, sa fille en pleine crise d’adolescence. Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable… Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?

Difficile de faire une critique... Un peu long, un peu excessif, un peu tristounet...

Il ne vaut pas le déplacement

 

016306

Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure…

Une belle balade en Inde...

Un vrai "Lelouche" comme je les aime.

 

247029

Au cœur de la Drôme provençale, Louise élève seule ses deux enfants et tente de préserver l’exploitation familiale. Un soir, elle manque d’écraser un inconnu au comportement singulier. Cet homme se révèle vite différent de la plupart des gens. Et sa capacité d’émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille.

Virginie Efira est lumineuse, les autres acteurs sont aussi excellents.

L'image est superbe.

Même s'il y a quelques longueurs, c'est un film très prenant, un bel hymne au respect de la différence.

à voir en famille

Posté par mamitta à 06:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2015

L'amour... l'amitié... la fidélité...

564776

Cinq amis depuis plus de trente ans, ayant renoncé depuis longtemps à leurs rêves d’adolescents, découvrent un beau jour que le plus assagi de la bande plaque tout pour faire son tour du monde en bateau. En comprenant ce que cache cette décision soudaine, cela réveille leurs plus vieux rêves... Où sont passés leurs 20 ans... Ceux de l'époque où ils voulaient tout casser.

En dehors de Vincent Moscato, qui détonne ici avec son côté franchouillard, de beaux et bons acteurs ; de belles images ; un peu d'humour et un brin de nostalgie...

Que c'est beau l'amitié !

 

 

411619

Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

Fatalité sociale, place de la femme, découverte de l'amour...

Et elle choisit celui qui a le moins de charme...

Un très beau film, dans une belle campagne anglaise, dont tous les personnages, même secondaires, sont bien campés

Un vrai grand plaisir

Posté par mamitta à 07:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2015

De bons moments

389456

Richard, Gilles et Philippe sont amis depuis près de cinquante ans. Le temps d’un été, ils embarquent avec leurs compagnes sur un magnifique voilier pour une croisière vers la Corse. Mais la cohabitation à bord d’un bateau n’est pas toujours facile. D’autant que chaque couple a ses problèmes, et que la météo leur réserve de grosses surprises... Entre rires et confessions, griefs et jalousies vont remonter à la surface. Chacun va devoir faire le point sur sa vie et sur ses relations aux autres. L’amitié résistera-t-elle au gros temps ?

Pas du grand cinéma, mais quel plaisir !!!

 

495755

Max, Paul et Simon sont amis depuis 35 ans. Une amitié joyeuse, assidue et sans nuage. Si leur vie professionnelle est une réussite, le bilan de leur vie privée est plus mitigé. Un soir, nos trois amis ont rendez-vous chez Max pour une partie de cartes. Simon apparaît anéanti, et raconte qu’il s’est disputé avec Estelle son épouse et que dans un accès de colère, il l’a étranglée. Max et Paul sont saisis d’effroi. Surtout quand Simon les supplie de lui fournir un alibi afin qu’il puisse échapper à la prison. Max et Paul hésitent. Mentir à la justice ou dénoncer leur meilleur ami ?

Ah... l'amitié... de vraies questions...

De grands acteurs. Un moment savoureux.

 

476794

Marc est cascadeur équestre. Un grave accident sur un tournage lui faire perdre tout espoir de remonter un jour à cheval. Florence est chargée par la compagnie d'assurances de s'occuper du dossier de cet homme brisé. Cette brève rencontre va bouleverser leurs équilibres..

On a juste du mal à croire en un Albert Dupontel cascadeur. Mais il est si vrai pour le reste.

Cécile de France est lumineuse, touchante.

Le tout dans un cadre magnifique.

à ne pas manquer

Posté par mamitta à 15:12 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2015

Déception et découverte

Je ne vous ai pas parlé de ma sortie cinéma de janvier.

C'est que c'était une déception...

140559

L’histoire d’un homme qui osa braver la puissance de tout un empire.
Ridley Scott nous offre une nouvelle vision de l’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l’Egypte et échapper au terrible cycle des dix plaies.

Aucune passion... aucune foi...

beaucoup de bruit pour rien

 

Mais, là, une merveille à voir absolument

1023528_230x310_

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Nelly, une survivante de l'Holocauste revient chez elle sous une nouvelle identité. Elle découvre que son mari l'a trahie...

Je vous propose cette critique qui dit si bien ce que je (nous) pense(ons) :

élégant

C'est un trés beau film, très lent. Le spectateur est invité dans la psychologie d'une femme amoureuse qui a du mal à accepter la fin de l'histoire qui lui a permis de survivre à l'horreur. La shoah, la nazisme sont bien en arrière plan mais le film est essentiellement psychologique. On est navré parfois de suivre cette femme qui refuse de voir la vérité, mais en fait c'est une longue reconstruction par petites touches à laquelle on assiste, la renaissance d'une personnalité forte. Et cette puissance monte au fur et à mesure que celle de son "adversaire" décroît. L’élégance de ce film tant dans ses choix musicaux que celui de ce couple d'acteurs réellement crédible au jeu extrêmement maîtrisé. Pas de larmes inutiles, ni d'images choquantes de camps, pas de scènes de sexe inutiles, juste des mots, des effleurements, des douleurs sourdes et lancinantes. Quant à la fin, c'est sans aucun la plus belle que j'ai pu apprécier au cinéma. Je suis restée scotchée à mon siège, foudroyée comme les acteurs de cette dernière scène. Magnifique !

Posté par mamitta à 07:39 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2014

De bien bons moments

Deux sorties au cinéma

un réel grand plaisir renouvelé

233373

D'après une histoire vraie.
Lycée Léon Blum de Créteil, une prof décide de faire passer un concours national d'Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Cette rencontre va les transformer.

L'ambiance de ce lycée me rappelle des souvenirs pas de tout repos...

La foi bien ancrée de certains enseignants faisant fi de leurs supérieurs sait si bien soulever des montagnes...

Je souhaite à chaque élève de rencontrer un jour un vrai professeur...

 

237211

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

Je connais une telle famille où la fille et un des garçons sont les seuls entendants. Je connais bien la problématique du quotidien légèrement schizophrène de celle qui est le lien entre les deux mondes, entre amour et honte, entre revendication et silence.

J'étais impatiente de voir ce film et je n'ai pas été déçue, loin de là ! Il traite avec humour parfois hard, ne pas emmener de jeunes enfants, et beaucoup de délicatesse ce difficile sujet.

Il mérite des applaudissements, ne serait-ce que pour le moment où la mère avoue à sa fille qu'elle avait été déçue à sa naissance par le fait qu'elle était entendante... et pour la dernière scène si émouvante par le message qu'elle exprime.

Il y a des critiques sévères de la part du monde des sourds. (Voir cet exemple) Oui, pour les malentendants il aurait peut-être mieux valu des acteurs sourds, qui signent parfaitement. Par contre, centrer l'histoire sur la musique me semble un excellent choix : il pointe du doigt une des grandes différences entre nos deux mondes. En sortant, nous avons beaucoup discuté sur ce qu'est un monde sans musique alors que nous avons déjà une approche de ce qu'est un monde sans bruit et sans paroles sans pouvoir en avoir la moindre représentation...

 

Alors, bon cinéma à vous !

Posté par mamitta à 09:54 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :